Les musiciens

Comment reconnait-on les différents Mushrooms ?

 

Le Bolet à beau pied (ou Lorane)

Cette champignonne a des spores de couleur olivâtre. La chair de teinte jaune clair, épaisse et ferme, a tendance à prendre une couleur faiblement bleutée à la coupe. D’une saveur amère, elle est classée dans la catégorie des champignons non comestibles.

Ce rare spécimen est doté d’un don pour le piano et le synthé. Elle a ensuite étendu sa gamme d’instruments à l’accordéon et sort, de temps à autre, au détour d’une mélodie, son harmlodica. Elle est également notre compositrice et arrangeuse en chef.

 

La Crête de coq (ou Romain)

C’est un champignon d’autant plus populaire qu’il est impossible à confondre de par sa forme assez particulière. En effet, il est souvent comparé à un chou-fleur! Ce mushroom est tout à fait comestible, surtout sur son pavé de saumon.

Cet espèce a le don de frapper sur tout, en particulier quand on lui met des baguettes dans les mains. Spécialisé en batterie, il joue également des cuillères, du bodhran et de la guitare.

 

L’Oreille de chat (ou Aurélie)

Son chapeau est très fin et formé généralement de 2, plus rarement de 3 lobes. Ce champignon mangé cru est extrêmement toxique : il contient une substance hémolytique (si, si !) qui détruit les globules rouges.

Cette champignonne a du souffle. Après avoir étudié la flûte à bec puis le piano, elle s’est mise au chant, à la flûte irlandaise et tout récemment au violon.

 

Le Fredeluch (ou François-Denis)

On le trouvera principalement sous les bois de résineux à l’automne jusque tard dans la saison. Moyennement comestible, il faut le mélanger à d’autres bons champignons. Son chapeau gris souris à gris foncé est conique-obtus, puis convexe, ondulé, marge souvent lacérée… Enfin, vous voyez le genre, quoi ! Faut pas faire un dessin non plus, il est bien connu.

Après quelques années de violon, ce mushroom se rend compte que ce n’est pas ce qui lui plaît. Il commence alors la batterie… puis la guitare… puis… non… c’est tout ! Il cherchait un groupe de folk depuis un petit temps et nous avons été ravis de l’ajouter à notre champagnie.

 

La Nyctale porteuse d’étoiles (ou Fanny)

Cette champignonne est facile à reconnaître grâce à son chapeau muni d’une épaisse couche poudreuse ocrée, formée de spores bien particulières : les chlamydospores ! Mais gare à vous, elle n’est pas comestible.

Ce champi a un don particulier : il joue du violon ! Nous l’avons rencontré lors de l’une de nos balades dominicales. Sa rapidité d’adaptation et d’intégration dans notre panier fut impressionnante.

 

L’Hygrophore miniature (ou Guillaume)

D’une couleur rouge vif, cet hygrophore miniature ne passe pas inaperçu. Avec son petit chapeau de forme convexe, on le trouve vivant en groupe dans les mousses des prairies et des forêts, principalement de septembre à novembre. Non comestible, ce jeune champignon prendra une couleur jaune orangé à sa maturité.

Ce jeune champignon a toujours été parmi nous et est à l’origine du nom du groupe. Maniant le violon avec expertise et innocence, c’est tout naturellement que nous lui avons proposé de se joindre à la troupe. Ce jeune champi n’a pas fini de nous impressionner !

 

Le Bolet Royal (ou Julie)

De couleur jaune et rouge à la base du pied, ce bolet royal a la bonne odeur. Il pousse sous les feuillus et fructifie de mai à octobre. De plus, c’est un excellent comestible.

Fondatrice de notre groupe, cette champignonne a commencé par jouer du piano pour ensuite se tourner vers la flûte à bec. Elle est devenue notre chanteuse principale et s’est également mise à la flûte irlandaise.